Actualités

Date de publication : vendredi 20 juillet 2018

Vaut-il mieux isoler ses murs par l’intérieur ou par l’extérieur ?

L’amélioration de la performance énergétique d’un logement passe par une bonne isolation. Selon l’ADEME, les déperditions de chaleur sont d’un quart par les murs et d’un tiers par le toit. Elles peuvent cependant être corrigées par une bonne isolation intérieure ou extérieure.

Isoler l’habitation par l’extérieur

L’isolation d’un logement par les murs extérieurs peut se faire selon deux méthodes :
- soit par la pose de plaques d’isolant recouvertes ensuite d’un enduit extérieur renforcé,
- soit par la pose d’un bardage sur un isolant fixé directement sur le mur.
L’isolation extérieure des murs est une solution peu utilisée, peut-être en raison de son coût. De plus, elle entraine la modification de la façade, soumise à autorisation d’urbanisme. Si l’immeuble est classé ou inscrit, ou situé dans le périmètre d’un Monument historique, l’isolation extérieure ne sera probablement pas acceptée par l’Architecte des bâtiments de France.
Il faut reconnaître que le fait d’isoler un logement par l’extérieur est plus efficace, dès lors qu’il permet de limiter les ponts thermiques (points de jonction où l’isolation n’est pas continue et qui provoquent des pertes de chaleur). Cependant, si les fenêtres ne sont pas changées en même temps, elles ne seront plus dans l’alignement du nouveau revêtement, ce qui pose d’autant plus problème si elles sont équipées de volets battants.

Isolation intérieure du logement

L’isolation intérieure peut se faire de plusieurs façons :
- pose d’une cloison maçonnée sur des plaques d’isolant,
- pose d’une contre-cloison à ossature métallique,
- pose d’un complexe de doublage incluant un isolant et une plaque de plâtre.
Quelle que soit la solution retenue, les principaux inconvénients résident dans le fait qu’une isolation intérieure des murs impose de déménager les pièces, et diminue leur surface. Mais ces avantages sont largement compensés par la facilité de pose (pas besoin d’échafaudages, pas de permis de construire, pose dans tous les logements même anciens). Autre point fort de l’isolation du logement par l’intérieur, son coût, beaucoup plus bas que celui de l’isolation extérieure.
S’il est vrai qu’on peut lui reprocher de favoriser les ponts thermiques, il faut cependant savoir que c’est de moins en moins vrai avec les nouveaux isolants comme la mousse expansée. En revanche, elle fait disparaître la sensation de murs froids dans les logements anciens.
In fine, l’isolation intérieure du logement présente de beaux avantages comparés à l’isolation extérieure. Sauf impossibilité technique, elle devrait être privilégiée, d’autant qu’elle est aussi adaptée à l’isolation des rampants de combles, qu’à l’isolation des murs et des plafonds.

Retour