Actualités

Date de publication : mardi 17 avril 2018

Quelles aides pour une rénovation énergétique en 2018 ?

Chaque année amène son lot de nouveautés dans les aides à la rénovation énergétique. L’année 2018 n’échappe pas à la règle. Le Gouvernement a rénové certains dispositifs pour améliorer la performance énergétique dans les logements, tandis que d’autres été conservés à l’identique.

Les dispositifs qui ne changent pas en 2018

Sont maintenus sans modification la TVA à taux réduit et l’éco-prêt à taux zéro. Les travaux visant à améliorer le système de chauffage et l’isolation thermique bénéficient d’une TVA à taux réduit de 5,5 %, sous réserve d’être réalisés par une entreprise. L’éco-prêt à taux zéro est accordé aux propriétaires ou occupants de logements à titre principal, qui réalisent des travaux d’économie d’énergie.

Le Crédit d’impôt transition énergétique 2018

Pas assez efficace, le CITE est réorienté en 2018 vers les travaux d’économie d’énergie qui contribuent le plus à la réduction des gaz à effet de serre. Sont ainsi écartés de la liste :

  • dès le 1er janvier 2018, les chaudières à fioul ne respectant pas les critères de performance et la pose de portes d’entrée et de volets isolants,
  • à compter du 1er juillet 2018, toutes les chaudières à fioul et la pose de double-vitrages en remplacement d’un simple-vitrage,

En revanche, sont désormais éligibles certains frais pour le raccordement aux réseaux de froid ou de chaleur et les audits énergétiques.
Il convient de préciser que le CITE sera non plus déduit des impôts en fin d’année, mais versé sous forme de prime au moment de la réalisation des travaux.

Que deviennent les primes énergie en 2018 ?

La Prime Eco Energie Auchan est reconduite jusqu’au 31 décembre 2020. Cette prime peut être cumulée avec la TVA à taux réduit et le CITE. Son montant varie selon le secteur géographique, les travaux réalisés, le type de logement et d’autres critères techniques… Selon les revenus de votre ménage, sachez que cette prime peut être plus ou moins importante. Pour en estimer le montant, vous pouvez effectuer une simulation en ligne.

Les tarifs sociaux de l’énergie disparaissent

Le Chèque Energie, qui vient se substituer aux tarifs sociaux de l’énergie, doit permettre de lutter contre la précarité énergétique. Les foyers aux revenus modestes (7 700 euros pour une personne seule et 16 170 euros pour un couple ayant deux enfants) peuvent ainsi bénéficier d’un chèque de 48 à 227 euros. S’il peut effectivement être utilisé pour se chauffer quelque soit le type d’énergie, il est également possible de l’utiliser pour réaliser des travaux d’économie d’énergie (même travaux que ceux éligibles au CITE).
Les aides sont nombreuses et parfois cumulables. Pour ne pas s’en priver, il est possible de prendre contact avec sa mairie ou bien d’appeler directement le PRIS (Point Rénovation Info Service).

Retour