Actualités

Date de publication : mardi 16 octobre 2018

Quelles aides de l’Etat pour isoler des combles ?

Pour améliorer la performance énergétique des logements et participer ainsi à la réduction du réchauffement de la planète, l’Etat français a mis en place un certain nombre d’aides pour aider les particuliers à réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. Ce guide vous permettra de vous y retrouver dans le maquis des aides de l’Etat pour isoler les combles.

L’éco-prêt à taux zéro (ou éco PTZ)

Qui : propriétaire bailleur ou occupant.

Quel logement : appartement ou maison achevé entre 1948 et 1989, utilisé comme résidence principale.

Quels travaux : seul un bouquet de travaux incluant au moins deux catégories éligibles (par exemple : isolation des combles perdus et remplacement de la chaudière) est éligible. Une étude thermique préalable permet de déterminer les travaux qui seront les plus efficaces en termes de performance énergétique.

Quel montant : prêt de 20 000 euros à taux zéro pour un bouquet de 2 travaux, prêt de 30 000 euros à taux zéro pour un bouquet d’au moins 3 travaux ou pour une performance énergétique globale.

Durée du prêt : 10 ans pour 20 000 euros, 15 ans pour 30 000 euros.

Il n’est pas possible d’obtenir deux éco-PTZ, mais un prêt complémentaire peut être accordé sous certaines conditions.

Le CITE ou crédit d’impôt pour la transition énergétique

Qui : propriétaires ou locataires.

Quel logement : résidence principale de plus de 2 ans.

Quels travaux : l’isolation thermique des toitures est éligible.

Quel montant : 30 % des dépenses, plafonnées à 150 euros par mètre carré pour une isolation par l’extérieur et 100 euros par mètre carré pour une isolation par l’intérieur. Plafond global de 8 000 euros par contribuable (+ 400 euros pour chaque enfant à charge). Les autres aides perçues sont déduites des dépenses éligibles.

Le projet de loi finances 2019 annonce la prolongation du CITE pour l’année 2019. Il devrait ensuite être transformé en prime dont les modalités ne sont pas encore connues.

La TVA à 5,5 %

Qui : propriétaires bailleurs ou occupants.

Quel logement : résidence principale ou secondaire de plus de 2 ans.

Quels travaux : installation de matériaux éligibles au CITE, sous réserve de respecter les critères d’amélioration de la performance énergétique.

Les aides de l’ANAH

L’ANAH a lancé un programme « Habiter Mieux » pour les propriétaires occupants modestes, les bailleurs ou les copropriétés fragiles réalisant des travaux d’isolation des combles aménagés ou aménageables (isolation des rampants) dans des logements construits depuis plus de 15 ans. L’aide « Agilité » de l’ANAH s’élève à :
• 50 % des dépenses, aide plafonnée à 10 000 euros pour les propriétaires très modestes,
• 35 % des dépenses, aide plafonnée à 7 000 euros pour les propriétaires modestes.

Le chèque énergie peut être également utilisé pour régler des travaux d’isolation des combles. D’autres aides peuvent être obtenues auprès des collectivités, notamment l’exonération de la taxe foncière pour les propriétaires, sous certaines conditions, mais aussi des subventions directes (se renseigner auprès de votre mairie). Enfin, vous pouvez bénéficier, de l’opération « isolation des combles à 1 euro ou à tarif préférentiel » proposée par les fournisseurs d’énergie, dans le cadre des certificats d’économies d’énergie.

Sources :
https://www.economie.gouv.fr/particuliers/aides-renovation-energetique
https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-aides-financieres-renovation-habitat-2018.pdf
http://www.cohesion-territoires.gouv.fr/tout-sur-l-eco-ptz
https://www.economie.gouv.fr/particuliers/credit-impot-transition-energetique-cite

Retour