Actualités

Date de publication : mardi 26 février 2019

Isolation des combles : les conseils pour gagner en efficacité

Selon la dernière enquête TREMI de l’ADEME, les travaux d’amélioration énergétique réalisés par les ménages ne montrent pas toute leur efficacité. Pour mieux répondre aux exigences du Grand plan pour le climat, voici quelques conseils pour améliorer l’efficacité énergétique de l’isolation des combles.

Ne faites pas l’économie d’un professionnel RGE pour une qualité optimale

Les professionnels RGE (reconnus garants de l’environnement) sont les garants de la performance énergétique d’une installation ou d’un équipement. Faire appel à eux permet de ne pas se poser de questions sur la qualité des travaux d’isolation réalisés. Il faut préciser que c’est une condition essentielle pour bénéficier de nombreuses aides de l’Etat, comme la prime éco-énergie, le CITE, le prêt à taux zéro et, bien sûr, l’isolation des combles à 1 euro.

Visez la réglementation thermique RT 2012 ou plus

L’amélioration de la performance énergétique du logement passe par le respect, a minima, de la norme RT 2012. Celle-ci fixe, équipement par équipement, les valeurs à respecter pour être en conformité.
En ce qui concerne l’isolation du plancher des combles perdus, la résistance thermique minimale, incluant la paroi isolée + l’isolant, est de 4,8 m².K/W.
Pour l’isolation des toitures dont la pente est inférieure à 60 %, la résistance thermique minimale est de :
- 4,4 dans la zone H1 (ou 4 si la perte de surface habitable > 5 % du fait de l’épaisseur de l’isolant),
- 4,3 dans la zone H2,
- 4 dans la zone H3.
Pour l’isolation des toitures dont la pente est supérieure à 60 %, les valeurs sont moindres :
- 2,9 dans les zones H1 et H2,
- 2,2 dans la zone H3.

N’oubliez pas la ventilation

C’est ce qui pêche le plus dans la qualité des travaux, selon l’étude TREMI 2018 : l’absence de travaux de ventilation. Elle ne fait pas partie du « top 10 » des travaux ou bouquets de travaux qui ont été réalisés par les particuliers dans leur logement.
Une isolation thermique ne peut être réellement efficace que si elle est couplée avec la mise à niveau du système de ventilation. L’ADEME considère en effet qu’il s’agit d’un poste clé dans la rénovation énergétique. La ventilation n’a pas seulement un impact sur la performance énergétique et le confort du logement, mais aussi sur la santé des résidents.
L’isolation des combles est réellement la première étape pour améliorer la performance énergétique d’un logement. Elle doit être couplée, impérativement, avec une bonne ventilation, pour donner tout son potentiel.

Sources :
https://www.ademe.fr/travaux-renovation-energetique-maisons-individuelles-enquete-tremi
https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/fiche-travaux-renovation-logement-reglementation-thermique.pdf

Retour