Actualités

Date de publication : mercredi 2 janvier 2019

Isolation des combles : l’ADEME recommande le bouquet énergétique

L’étude TREMI publiée par l’ADEME à l’automne 2018 fait apparaître que les travaux de rénovation énergétique mis en œuvre par les ménages ne répondent pas parfaitement aux attentes fixées par le Gouvernement. Ainsi, une opération d’isolation des combles et de toitures sur trois est performante. L’ADEME préconise d’exécuter des bouquets énergétiques pour pallier cette difficulté.

Le bouquet énergétique plus efficace

Les ménages qui ont réalisé des dépenses d’amélioration de la performance énergétique de leur logement ont souvent tout misé sur un seul poste de travaux. Ainsi, l’isolation des combles et des toitures et le remplacement des fenêtres ont largement été plébiscités. Sur les 5,12 millions de logements rénovés :
- 2,13 millions de logements ont connu une opération de changement des fenêtres,
- 2,38 millions ont fait l’objet d’une isolation de la toiture et/ou des combles,
- 2,22 millions ont fait l’objet d’une isolation des murs,
- 2,12 millions ont vu le changement du système de chauffage.

En revanche, une ventilation performante n’a été installée que dans 620 000 logements.

Le bouquet de travaux, qui consiste à réaliser au moins deux types de travaux différents, est plus efficace et performant en termes de rénovation énergétique. Parmi les plus courants, on trouve :
- Remplacement des ouvertures et du chauffage (4,4 %),
- Isolation de la toiture et des combles et remplacement des ouvertures (4,3 %),
- Isolation des murs et remplacement des ouvertures (3,5 %)

Seulement 16 % des opérations de rénovation énergétique ont concerné 3 postes, et 9 % ont concerné 4 postes. Les travaux de rénovation énergétique, quand ils ont concerné un bouquet énergétique incluant au moins 3 postes de travaux, ont permis de sauter deux classes énergétiques dans 68 % des cas.
L’ADEME recommande par ailleurs d’associer la mise à niveau du système de ventilation dans le bouquet de travaux. On oublie trop souvent en effet que la ventilation a un impact fort sur la performance énergétique d’un logement et va de pair avec l’isolation des combles.

Bouquets énergétiques, quelles aides ?

Le CITE n’a pas été modifié, sur ce point, pour 2019 mais il pourrait l’être en 2020, lorsqu’il sera transformé en prime.

L’éco-prêt à taux zéro est accordé aux ménages qui réalisent un bouquet de travaux ou permettent au logement d’atteindre un niveau de performance supérieur. Dans ce dernier cas, cette différence doit être appréciée par une étude thermique. Pour y parvenir, il faudra la plupart du temps, réaliser un bouquet de 3 ou 4 travaux, voire plus.

La Prime éco-énergie n’impose pas la réalisation d’un bouquet de travaux, mais il est intéressant de vérifier au préalable quels sont les travaux nécessaires pour que la rénovation énergétique atteigne son but en faisant sauter deux classes « énergie ». Le gain serait vraiment intéressant, autant pour la réduction des gaz à effet de serre que pour le budget des ménages.
Ces aides sont complétées par l’opération « isolation des combles à 1euro ».

L’étude TREMI a démontré que les aides financières ont un impact important dans la réalisation des travaux. 44 % des ménages ont en effet estimé qu’ils avaient pu réaliser les travaux grâce aux aides et 19 % qu’ils avaient pu réaliser plus de travaux. Les aides financières ont donc bien un rôle à jouer dans la mise en œuvre de bouquets de travaux générateurs de performance énergétique.

Sources :
https://www.ademe.fr/travaux-renovation-energetique-maisons-individuelles-enquete-tremi

Retour