Actualités

Date de publication : vendredi 18 mai 2018

Isolation combles perdus VS combles aménagés

L’une des premières questions que l’on se pose lors de l’isolation de ses combles est de savoir si les combles sont perdus ou aménagés/aménageables. Le choix de la méthode et des matériaux d’isolation dépend de la réponse à cette question. Pourtant, rien n’est jamais tout noir ou tout blanc. Voyons comment faire le bon choix de son isolation entre combles perdus et combles aménagés.

Combles perdus VS combles aménagés, définitions

Les combles aménagés, tout le monde voit de quoi il s’agit. La surface sous le toit a fait l’objet d’un aménagement en pièce habitable. Des combles peuvent être aménageables, sans pour autant avoir été aménagés. Ils doivent disposer d’une hauteur sous plafond de 1,80 mètre et la pente du toit ne doit pas être inférieure à 30 %.
Les combles perdus, ce sont les espaces entre le plus haut plafond de l’habitation et la toiture qui ne répondent pas à ces dimensions. Si la pente est inférieure à 30 % ou si la hauteur est inférieure à 1,80 mètre, les combles sont considérés comme non aménageables.

Faire le bon choix entre les deux

La dénomination de combles perdus porte à confusion. Elle laisse croire que les combles ne peuvent être utilisés. D’une part, ces combles peuvent servir de grenier, quand on manque d’espaces de stockage. D’autre part, même s’ils ne répondent pas aux critères de surface habitable, ils peuvent malgré tout être aménagés, pour des enfants ou en mezzanine, par exemple. Une fois que les combles perdus sont aménagés, vous ne pouvez pas profiter de l’isolation des combles pour 1€.
Des combles isolés améliorent la performance énergétique de l’habitation et permettent ainsi de diminuer la consommation d’énergie destinée au chauffage. Or la RT 2012 prévoit que la résistance thermique de l’isolant doit être de 4,5 m².K/w (7 pour obtenir le CITE) pour des combles perdus, et seulement de 4 (6 pour le CITE) pour des combles aménagés (source : http://renovation-info-service.gouv.fr/sites/default/files/documents/guide-pratique-isoler-son-logement-avril-2016.pdf).

Les combles aménagés/aménageables, le meilleur choix économique

Dès lors que les combles comportent un accès par l’intérieur, ou s’il est possible d’en créer un, la question mérite d’être approfondie. Les combles pourront être considérés comme aménageables si l’espace respecte ces 3 critères :
- la hauteur sous toiture permet de se tenir debout,
- un accès intérieur est possible,
- un plancher existe ou le solivage est assez costaud pour en poser un.
Une pose de plaques d’isolants entre les chevrons sera alors privilégiée, en veillant à ne laisser aucun défaut. En effet, un défaut d’étanchéité à l’air, même minime, peut entraîner une perte de résistance thermique exponentielle (source : Proclima : bases de la physique du bâtiment).

Retour