Actualités

Date de publication : mardi 29 janvier 2019

Isolants synthétiques : provenance, caractéristiques et utilisations

Souvent moins chers au mètre carré que les isolants minéraux, la catégorie des isolants synthétiques regroupe de nombreux produits : polystyrène expansé et extrudé, polyuréthane expansé, mousse phénolique. D’où proviennent-ils, quelles sont leurs caractéristiques isolantes et comment peut-on les utiliser ?

Les isolants synthétiques, c’est quoi ?

Il s’agit d’isolants dits « polymères », c’est-à-dire obtenus par polymérisation. Ils constituent une classe de matériaux produits à partir du plastique. Le plus connu, le polystyrène expansé (PSE), est une mousse également utilisée en emballage, en raison de sa résistance aux chocs. Le polystyrène extrudé (PSX) est le même matériau, commercialisé sous la forme de plaques d’épaisseur variable, faciles à travailler. Le polyuréthane, produit par la polymérisation de l’uréthane, est également utilisé comme isolant thermique sous la forme d’une mousse rigide. La mousse phénolique, produite à partir de dérivés pétroliers, est aussi utilisée comme isolant thermique, en panneaux rigides.

Avantages et inconvénients des isolants synthétiques

Les isolants synthétiques présentent un avantage précieux en matière d’isolation thermique : ils sont imperméables et, dès lors, la pose d’un pare-vapeur n’est pas nécessaire. De ce fait, ils ont également une durée de vie plus longue, en l’absence de risque de pourriture ou d’attaque parasitaire. Leur légèreté les rend faciles à poser seul, notamment sous la forme de panneaux. Les isolants synthétiques sont parfaitement adaptés pour l’isolation des combles.

Leur principal inconvénient tient à leur faible résistance au feu et au fait qu’ils dégagent des fumées et autres substances nocives s’ils y sont soumis. Autre point faible des isolants synthétiques, leur faible pouvoir d’isolation phonique. La mousse phénolique fait cependant figure d’exception : elle offre une bonne résistance au feu et un pouvoir élevé d’isolation thermique et phonique.

Caractéristiques isolantes des produits synthétiques et utilisation

Les propriétés isolantes des matériaux synthétiques varient selon le produit, mais ils présentent de bonnes caractéristiques isolantes, voire très bonnes pour la mousse phénolique (également appelée mousse résolique). Un matériau est considéré comme isolant en-dessous de 0,06 W/mK. Plus la conductivité thermique, que l’on nomme aussi Lambda, est faible, plus le matériau est considéré comme isolant. Or les isolants synthétiques ont un « lamba » relativement faible :
- 0,030 à 0,038 pour le polystyrène expansé,
- 0,029 à 0,035 pour le polystyrène extrudé,
- 0,021 à 0,028 pour le polyuréthane,
- 0,018 à 0,035 pour la mousse phénolique.

Les performances énergétiques des isolants synthétiques, leur faible coût (10 à 20 euros le mètre carré), leur maniabilité et leur propriété imperméable les rend particulièrement utiles pour l’isolation extérieure et pour l’isolation intérieure des combles perdu ou aménagés. L’exception reste la mousse phénolique, plus sensible à l’humidité et qui pourrait, par conséquent nécessiter la pose d’un pare-vapeur. De plus, s’agissant d’un produit récent, son prix n’est pas encore très bien établi. En revanche, ses panneaux isolants peu épais et faciles à poser présentent un avantage certain pour les combles aménagés.

Sources :
https://isolation.ooreka.fr/747741/rubrique/748251/les-isolants-synthetiques
https://travaux.edf.fr/isolation-et-ventilation/les-techniques-et-materiaux-de-l-isolation/la-mousse-phenolique-un-isolant-mince-et-performant
https://www.toutsurlisolation.com/Choisir-son-isolant/Comparer-les-isolants/La-performance-d-un-isolant

Retour