Actualités

Date de publication : mardi 13 novembre 2018

Comment réaliser une bonne isolation des combles aménagés ?

L’isolation des combles est une opération importante dans le cadre de la rénovation thermique des logements anciens. Les travaux réalisés doivent tenir compte des différents types de combles. Ils varieront donc selon que les combles soient aménagés ou perdus.

Quatre bonnes raisons de réaliser l’isolation des combles aménagés

Dans une habitation, la quasi-totalité de la zone des combles est en contact avec l’extérieur. De ce fait, elle est sujette à d’énormes flux thermiques, occasionnant des pertes d’énergie importantes, aussi bien en hiver qu’en été. Isoler les combles garantira dans un premier temps, un confort thermique optimal dans les combles puis dans toute la maison avec, en parallèle, une diminution de la facture de consommation énergétique.

L’isolation des combles aménagés a pour autres avantages :

  • de réduire l’exposition de l’habitation aux bruits environnants ;
  • de protéger la décoration des combles contre les condensations et moisissures dans le temps ;
  • et de valoriser à terme votre bien immobilier.

Les contraintes liées à l’isolation des combles aménagés

Isoler des combles aménagés n’est pas une mince affaire. Plusieurs paramètres doivent être pris en compte dans la réalisation des travaux :

  • l’espace intérieur disponible doit être suffisant pour réaliser une isolation de qualité et quand même laisser la possibilité d’exploiter les combles.
  • il est important de limiter l’exposition des combles à l’air, l’objectif étant de réduire au maximum l’humidité présente dans les combles et ainsi, protéger la structure de la toiture à long terme.
  • les travaux devront être faits de sorte à ne pas endommager la décoration intérieure des combles.
  • les différents éléments constitutifs de la charpente et leur disposition détermineront le choix du type d’isolation à réaliser.

Les différentes techniques d’isolation des combles aménagés

Pour bien isoler des combles aménagés, il existe deux méthodes. La première, par l’intérieur, consiste à isoler les rampants de la toiture. La seconde est la méthode du Sarking, qui consiste à isoler la toiture par l’extérieur. Elle reste la plus performante et la plus avantageuse dans le cadre des combles aménagés. Elle est cependant assez coûteuse à réaliser.

Isolation des combles aménagés : rapport entre épaisseur et performance

Dans l’isolation des combles aménagés, comme dans l’isolation des combles perdus, l’épaisseur de l’isolant utilisé à une incidence directe sur les performances globales du travail réalisé. Cependant, l’optimisation de l’espace habitable étant l’objectif principal dans le cas présent, on pourra utiliser des isolants peu épais. Pour une bonne performance, leur conductivité thermique doit-être aussi faible que possible. Une épaisseur minimale de 120 mm est recommandée pour des combles aménagés, ceci avec un isolant de conductivité thermique d’environ 0,032 W/m.K. Le but est d’atteindre la performance thermique minimale recommandée de 4 m².K/W.
Nous vous recommandons d’effectuer préalablement un bilan thermique complet de vos combles et de votre habitation. Cela permettra d’identifier les zones problématiques, pour optimiser le travail à faire et, ainsi, maximiser le résultat attendu.

Sources :
https://www.isover.fr/guides/isolation-des-combles-amenages/pourquoi-isoler-les-combles-amenages
https://www.isover.fr/guides/isolation-des-combles-amenages/structure-de-la-charpente-et-isolation-des-combles-amenages
https://www.isover.fr/guides/tout-savoir-sur-letancheite-lair/etancheite-lair-dans-les-combles-amenages
https://www.vos-combles.fr/epaisseur-isolation-combles/

Retour